12 mars 2009

La mer, aux profondeurs de l'oubli…

    Ce train à l'arrêt depuis le 10 février, veille de son geste fatal, je l'avais oublié.    Constance m'a éveillé de mon sommeil, m'envoyant cette photo. Je la mets en ligne pour elle, pour lui, pour vous, pour moi. Puisse la mer noyer le chagrin qui ne peut s'éloigner.    Mes amitiés à vous toutes et tous,  mon amour à chacune et chacun. Puisse l'esprit bouillonnant, par delà l'accident des vagues, rejoindre la lumière..
Posté par curiosofurioso1 à 22:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]