23 juin 2009

Noir sur blanc

.    Cette histoire que tu racontes n'existe pas, sinon dans l'invisible, dans cet espace entre les lettres, les mots et les lignes. L'encre, le noir de l'encre n'est qu'une illusion, une supercherie, un décalage. Une licence offerte à ton être malade. Ce noir-là, ton noir, s'il est quelque chose, est une usurpation. Tu n'es pas dans tes lignes, mais entre elles, pas moins illisible et filant qu'un mauvais courant d'air. Du vent, rien que du vent. Tu es dans la marge, dans l'intervalle, dans ce qui n'est pas dit, dans... [Lire la suite]
Posté par curiosofurioso1 à 10:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 juin 2009

Pour Raphaël

L'oeil regardant au loin, tant pour saisir une proie, ou pour guetter la fin, frère Raph, frère Raph, ne vois-tu rien venir? De quoi as-tu si peur et qui t'as fait mourir? Depuis plane en mon coeur comme un silence étrange, dans ta chute j'ai trouvé de quoi détruire un ange; Etre plus proche de toi comme deux amants immondes, je voudrais te toucher, pouvoir sentir ta chair, avec tes pieds enflés vivant dans ma colère, Oedipe dans les ténèbres, est-ce la malédiction qui de toi jusqu'à moi me fait baisser le front?... [Lire la suite]
Posté par curiosofurioso1 à 18:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]